Formation de renforcement des capacités des acteurs du Burkina Faso, Mali, Niger sur l’Intégrité de l’Eau.

Ce blog a été écrit par Francoise Nicole Ndoume, Coordinatrice de Programme au Réseau d’intégrité de l’eau. Elle s’occupe particulièrement des programmes en Afrique francophones et des programmes de dévelopement de capacités.

Du 24 au 28 juin 2013, le Réseau de l’Intégrité de l’Eau (WIN), le Centre de Coordination des Ressources en Eau de la CEDEAO (CCRE), le Global Water Partnership  Afrique de l’Ouest (GWP/AO)  et l’Union pour la Conservation de la Nature (IUCN) ont réuni à Ouagadougou une trentaine de participants  venus du Niger, Mali et Burkina Faso  et issus des secteurs privé et public, de la société civile, des medias ainsi que les représentants de l’Autorité du Bassin du Niger et de la Coordination Régionale des usagers du Bassin du Niger. Durant 5 jours, les participants se sont penchés sur les questions liées à  la gouvernance de l’eau en l’occurrence la corruption dans le secteur de l’eau, l’identification des risques de corruption, sur la question des lois et des institutions de lutte contre la corruption, sur la transparence et l’accès à l’information, la redevabilité, et l’intégrité dans la gestion intégrée des ressources en eau.

Renforcement des capacités des acteurs du Burkina Faso, Mali, Niger sur l’Intégrité de l’Eau

Renforcement des capacités des acteurs du Burkina Faso, Mali, Niger sur l’Intégrité de l’Eau

Les objectifs de la formation étaient de :

  • développer les capacités des différents groupes d’acteurs pour la promotion des pratiques transparentes et redevables dans le secteur de l’eau ;
  • renforcer les capacités des professionnels et des institutions travaillant dans le secteur afin de promouvoir l’intégrité au sein de leurs structures ;
  • encourager et stimuler le dialogue sur la méthodologie, comment adresser la thématique de la corruption dans le secteur de l’eau ;
  • échanger sur les meilleures pratiques afférentes à la promotion de l’intégrité et la  lutte contre la corruption dans le secteur de l’eau.

Au terme de l’atelier, les participants mieux aguerris  ont élaboré une feuille de route post-atelier visant à intégrer et renforcer la transparence, la redevabilité, la participation et l’accès à l’information comme prérequis de la bonne gouvernance dans le secteur de l’eau.

Plus d’information, une vidéo est disponible ci-dessous et sur youtube, filmé par RICHE et un reportage par Idiatou Camara pour la radiotélévision Guinéenne.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: